Toilettes du Monde est une association sans but lucratif qui s’est créée en 2000 autour d’un noyau de sud Drômois, chercheur, concepteur, auto-constructeurs, médecin, tous convaincus de la nécessité de changer de paradigme sur le plan de la gestion de l’eau et de l’assainissement, pour maintenir une situation « durable» pour la santé humaine et environnementale.

Concrètement, TDM s’est attachée les premières années à développer des adaptations technologiques de dispositifs permettant de mettre à disposition de populations défavorisées – et souvent sans installations sanitaires – des dispositifs permettant de considérer et gérer nos déjections comme des ressources à remettre dans un cycle terrestre plutôt qu’en tant que déchets pouvant polluer gravement le cycle de l’eau ; d’où son sigle : « assainissement écologique et solidarité ».

Très vite elle a développé ses premières réalisations à la fois en France, auprès de populations en situation de grande précarité sanitaire, et à l’international, surtout en Afrique.

Parallèlement elle a développé une expertise en ingénierie sociale, indissociable de l’installation de dispositifs, de leur utilisation et pérennité, pour prendre en compte les problèmes humains inhérents à cette problématique qui touche à l’intime et à des pratiques socio- culturelles très diversifiées.

Ses moyens d’action se sont ensuite élargis à des études, des formations (elle est agréée « centre de formation ») et à du transfert de compétences et de l’« appui-conseil », en Afrique et en France, tant auprès d’acteurs de la solidarité internationale que de professionnels de l’assainissement ou de collectivités. TDM est parfois amenée à réaliser des évaluations de projet d’assainissement et elle mène régulièrement des actions d’éducation à la citoyenneté environnementale (écoles surtout, et parfois grand public).

TDM a produit divers outils pédagogiques et d’information qui sont à votre disposition sur ce site depuis le sous-menu « Ressources ».

Pour compléter son volet « actions », TDM contribue au plaidoyer tant en faveur des populations défavorisées dans ces domaines (ODD n° 6), que de citoyens plus avantagés dans nos pays dits « développés » en participant à divers réseaux et ateliers nationaux :

TDM a été ainsi l’un des membres fondateurs du Réseau de l’Assainissement Écologique (RAE) ; elle participe aux travaux du PANANC* pour faire avancer le cadre législatif de l’Assainissement Non Collectif ; elle est membre de la « Coalition Eau » et du réseau « Susana ».

* Plan d’Action National sur l’Assainissement Non Collectif